L’acclimation

Vouloir aller trop vite en montagne a toujours des conséquences désastreuses. Les problèmes liés à l’altitude dépendent complètement de ce qu’on appelle les paliers d’acclimatation. Combien de groupes (particulièrement européens) ne restent qu’une nuit à l’altitude de Namche Bazaar, croyant à tort qu’il n’y a rien à craindre en-dessous de 4000 mètres. Et combien de fois avons-nous vu redescendre en catastrophe les mêmes groupes quelques jours plus tard. Il suffit pourtant d’attendre et de s’acclimater. Nous restons toujours deux nuits à l’altitude de Namche Bazaar (3500m). Nous passons ensuite quatre jours auprès de Thame et dans la vallée du Bhote Koshi qui remonte vers le Nangpa la (entre 3800 et 4800m). De cette façon, nous avons toutes les chances d’être en bonne forme pour le Renjo la, le Gokyo Ri, le Cho la et le Kala Patthar.